Le Réseau Liberal Africain

ADF-RDA : MEMBRE DU RESEAU LIBERAL AFRICAIN

Écrit par Super Utilisateur

L’ADF-RDA est membre du Réseau Libéral Africain, un cadre de rencontre, d’échange et de collaboration de tous les partis libéraux africains. Fort de sa représentativité, le Président Me Gilbert Noël Ouédraogo occupe la Vice-Présidence du RLA depuis l’Assemblée générale du réseau tenue les 17 et 18 octobre 2012 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en prélude au 58e Congrès de l’Internationale libérale (IL).

L'histoire du Réseau Libéral Africain

Le Réseau Libéral Africain s’est développé à partir de ce qui était à l’origine l’Organisation des Partis Libéraux africains. Le Réseau a été fondé lors d’une première réunion à Mombassa en juillet 2001. Par la suite, il a été officiellement inauguré lors d’une réunion ultérieure à Johannesburg en juin 2003. Le Réseau Libéral africain est maintenant dirigé depuis les quartiers des Libéraux Démocrates à Londres dans le but d'acquérir une plus grande représentativité régionale du réseau en Afrique. Pour l’instant, l’accent est mis sur la mise en place de la fondation du Réseau en s’assurant que cela soit viable avant qu’une telle action soit envisagée.

La fondation de Westminster pour la Démocratie est la principale source de support pour le Réseau Libéral africain. Pourtant, pour s’assurer de sa viabilité, le Réseau a maintenu une relation mutuellement avantageuse avec d’autres partenaires et cherche continuellement à diversifier et étendre ses connexions.

La Constitution du Réseau Libéral Africain

Adoptée à Dakar en Février 2007 et amendée à Dar Es Salam en Août 2008 

1. DEFINITION

Le RLA est une association de partis politiques, d’organisations et d’individus libéraux Africains qui adhèrent aux principes du libéralisme et qui espèrent jouer un rôle politique aux niveaux local, national, continental et international. 

2. BUREAU 

Le Secrétariat du RLA est temporairement situé dans les locaux des Libéraux Démocrates, à 4 Cowley Street, Londres, Grande Bretagne. 

3. OBJECTIFS 

Les objectifs du RLA sont: 

  • Répandre des valeurs libérales à travers le continent Africain ;
  • Faciliter l’épanouissement des partis politiques, des organisations et individus libéraux dans tous les pays Africains ;
  • Encourager la solidarité entre les membres en vue de faciliter leur accession au pouvoir par des moyens démocratiques ;
  • Etablir une plateforme en vue d’échanger des informations, expériences, compétences et idées. 

4. APPARTENANCE

a) Il  y’a 3 catégories d’adhésion au RLA: 

I. Le statut de membre à part entière est réservé à tout parti politique libéral Africain, agréé dans le pays où il fonctionne, qui accepte et adhère aux principes de base du Réseau Libéral Africain, tels que définis dans la Déclaration de Johannesburg. Les membres à part entière participeront aux activités du RLA et auront le droit de voter. 

II. Le statut d’observateur est réservé aux partis politiques récemment acceptés. 

Les membres observateurs deviendront membres à part entière à l'Assemblée Générale suivante. Les membres observateurs participeront aux activités du RLA mais n’auront pas le droit de voter. 

III. Le statut de membre associé est réservé aux organisations et individus qui n'appartiennent pas à un parti politique et qui ne se verront pas attribués le statut de membre à part entière. Les membres associés auront été acceptés par l’AG à la majorité simple. Ils participeront aux activités du RLA suite à une invitation faite par le Comité Exécutif, mais n’auront pas le droit de voter. 

b) Les procédures d’adhésion et d’expulsion des membres seront établis dans les règlements en annexe à la Constitution et ils pourront être réexaminés de temps en temps. 

c) Cotisation 

Les membres à part entière devront payer une cotisation d’US $600. 

Les membres observateurs devront payer une cotisation annuelle d’US $300. 

Les membres associés devront payer une cotisation annuelle d’US $50. 

Cette obligation financière est payable au cours du premier trimestre de chaque année civile (1er janvier-31 mars). 

Le non-respect de cette obligation mènerait à la non-participation aux activités du Réseau. 

Au bout de deux années consécutives, le membre concerné se voit suspendu suite à une décision par l’AG. 

5. ORGANISATION 

Le RLA est composé de trois organismes: 

1- Le Comité Exécutif (CE) ;

2- L’Assemblée Générale (AG) ;

3- Les membres d’honneur.

5.1-LE COMITE EXECUTIF 

a) Composition 

Le Comité Exécutif est composé des officiers suivants: 

  • Un Président ;
  • Cinq Vice-présidents représentant les cinq régions de l’Afrique: nord, ouest, centrale, est et sud ;
  • Un Trésorier ;
  • Un Secrétaire Exécutif.

b) Nomination 

I.A l’exception du Coordinateur nommé par les Libéraux Démocrates et qui agit à titre de Secrétaire Exécutif, les membres du CE sont élus pour un terme de 24 mois, renouvelables une seule fois. Tous les partis membres sont éligibles à ces fonctions. 

II. Les Vice-présidents seront élus par les partis membres dans leur région respective et ensuite entérinés par l’AG. S’il n’y a pas de consensus sur un seul candidat, l’AG aura la tâche d’élire un Vice-président parmi ses candidats. 

III. Les officiers élus qui voudraient démissionner avant la fin de leur mandat devront donner un préavis de 2 mois aux membres du CE. 

IV. Au cas où le Président ou le Trésorier démissionne, les membres du CE devront choisir l’un des leurs qui agira à ce titre jusqu’à la prochaine AG. 

V. Au cas où l’un des Vice-présidents démissionne, les autres membres devront continuer à constituer le CE jusqu’à la prochaine AG. 

VI. Le Président peut déléguer son pouvoir à l’un des Vice-présidents dans toutes les circonstances

c.) Réunion 

Le CE devra se réunir au moins une fois tous les 6 mois: 

d) Rôles et Responsabilités 

Le Comité Exécutif: 

  • Promeut les principes et objectifs du Réseau ; 
  • Assure l’exécution efficace du programme d’activité du Réseau ; 
  • Reçoit et fait des propositions pour des résolutions, et plans d’actions pour l’AG qui suit 

e) Rôles et Responsabilités des officiers 

i) Le Président 

  • Dirige le Comité Exécutif dans la promotion des principes et objectifs du Réseau ;
  • Préside les Assemblées Générales et les réunions du Comité Exécutif ;
  • Représente le Réseau sur le plan international et il est son principal porte-parole ;
  • Assure la communication et les liens avec d’autres organisations et individus conformément aux principes et objectifs du Réseau ;
  • Assure l’exécution des activités du Réseau et la participation des membres en collaboration avec le Secrétaire Exécutif ; 
  • Présente un rapport sur les activités du Réseau à l’AG. 

ii) Les Vice-présidents 

  • Entretiennent la communication avec les parties membres dans leur région ; 
  • Coordonnent l’exécution des activités du Réseau dans leur région et assurent la participation de ces parties dans les activités du Réseau ;
  • Font des recommandations au Président et au Comité Exécutif sur tous les sujets relatifs au Réseau et prennent part à toutes les décisions qui doivent être faites par le Comité Exécutif ;
  • Représentent le Président quand c'est nécessaire.

iii) Le Trésorier 

A l’exception des fonds et contributions obtenus par le coordinateur des Libéraux Démocrates (Secrétaire Exécutif), le Trésorier: 

  • Entreprend de solliciter des fonds en consultation avec le Président et le Comité Exécutif ;
  • Maintiens les acomptes des fonds sollicités en bon ordre, ainsi que toutes dépenses et transactions ; 
  • Sollicite, collecte et maintient les frais d’adhésion au Réseau et toutes autres contributions conformément au règlement du Réseau ; 
  • Informe les membres de leur statut ; 
  • Coordonne le statut financier du Réseau avec le Secrétaire Exécutif ; 
  • Prépare et présente à l’AG un compte rendu des fonds sollicités pendant l'année financière. 

Le Secrétaire Exécutif 

Le Coordinateur du Réseau désigné par les Libéraux Démocrates (UK) agit à titre de Secrétaire Exécutif : 

  • Assure l’organisation de l’Assemblée Générale au moins une fois par an ; 
  • Maintient la communication dans le Réseau pour assurer la participation des membres dans la formulation des principes, les campagnes de plaidoyer, déclarations, activités et événements ; 
  • Maintient le site Internet et prépare le journal du Réseau pour promouvoir l’organisation sur le plan international ; 
  • Organise et assure, à condition d’avoir les fonds disponibles, la participation des membres du Réseau dans des ateliers de formation, échanges d’information, élaboration de principe et tout autre forum qui aide à promouvoir les objectifs du Réseau. 

5.2- L’ASSEMBLEE GENERALE (AG) 

a) L’Assemblée Générale est la réunion de tous les membres du RLA sous la présidence du Président ou Vice-Président désigné comme substitut. En l’absence du Président ou du substitut, un membre est choisi par la majorité des membres présents pour l’Assemblée Générale. 

b) L’Assemblée Générale se réunira au moins une fois tous les douze mois et peut se réunir conjointement avec d’autres activités qui réunissent tous les membres et à condition que tous les membres soient informés de la réunion. 

c) L ‘Assemblée Générale est responsable pour la prise des décisions qui guident le travail du RLA incluant mais ne se limitant pas à: 

  • Considérer et voter les motions qui amendent la Constitution et les règlements ;
  • Examiner et voter pour: les demandes d’adhésion, les motions pour la suspension ou l’expulsion d’un Membre ; 
  • Proposer, approuver et adopter un calendrier d’activités pour une période définie ;
  • Considérer et voter pour toute motion présentée par un Membre ;
  • Elire le Comité Exécutif à la fin de leur mandat ; 
  • Prendre toutes les décisions nécessaires pour le fonctionnement du RLA et l’accomplissement de ses objectifs. 

5.3- LES MEMBRES D’HONNEUR 

Le Réseau peut nommer des personnes ayant apporté une contribution significative au développement du libéralisme sur le continent ou dans le monde. 

Les propositions pour les nominations de membres d’honneur pourraient être faites aux membres du Comité Exécutif et seront soumises à un vote durant l’AG. 

Les membres d’honneur ont le droit d’être présents et de se présenter pendant l’AG. Ils ont un rôle consultatif mais n’ont pas le droit de voter. 

6. LANGUES 

L’Anglais et le Français seront les 2 langues officielles pour toutes les fonctions et documents du Réseau. Le RLA fera de son possible pour inclure les langues officielles des autres partis membres. 

7. PROCEDURES DE VOTE : 

Le vote sur les amendements constitutionnels, résolutions, adhésion au Réseau, les frais d’adhésion, et tout autre sujet administratif ou opérationnel sera voté à mains levées par ceux présents à l’AG. 

Le vote pour les membres du Comité exécutif se fait par le remplissage d’un formulaire de vote par tous les membres du RLA présents à l’AG. 

Les postulants à toutes les fonctions sont publiés à l’avance des élections et leurs noms imprimés sur les formulaires de vote. Une personne est considérée comme élue si il/elle reçoit 50% des votes plus un. S’il n’y a pas de majorité claire, les deux candidats ayant reçu le plus de voix font l’objet d’un deuxième scrutin. 

Au cas où il y’a une égalité de vote et ou le Président de l’AG décide qu’un 2ème vote n’est pas pratiqué, la décision sera prise par le tirage au sort. 

8. FINANCEMENT 

Le financement des activités du Réseau devrait provenir: 

  • Des adhésions;
  • Des activités de collecte de fonds;
  • Des donations et contributions faites par des individus ou organisation. 

9.DEMISSION, SUSPENSION ET EXPULSIONS DES MEMBRES 

Tout membre peut décider de quitter l’organisation à condition d’en informer le Président. 

Les membres pourraient être suspendus ou expulsés du Réseau s’ils s’engagent dans des actions ou promeuvent des principes qui sont illégales, contraires aux objectifs du Réseau, qui discréditent le Réseau, qui font tort aux intérêts de l’un des membres, ou qui sont nuisibles à l’exécution des activités du Réseau. 

Une motion pour suspendre ou expulser un membre pourrait être faite par n’importe quel membre et envoyée au Président. La motion sera ensuite traitée de la même façon que les procédures pour l’adhésion des membres. 

Le CE pourrait, en cas d’urgence, suspendre un membre en attendant qu’une décision finale soit prise par l’AG. 

10. DISSOLUTION 

Le RLA peut être dissout par une majorité de ¾ des membres après avoir donné un préavis de 6 mois en guise de résolution à cet effet, aux présidents des partis membres et des membres d’honneur. 

Dans le cas d’une dissolution, tous les fonds restants seront donner à une ONG Africaine choisie par l’AG, avec comme recommandation qu’ils soient utilisés pour lutter contre la pauvreté. 

11. REGLEMENTS 

La Constitution sera exécutée conformément aux règlements contenus en annexe. 

 

Annexe: Règlements 

Procédures pour l’admission de Membres 

1.Les Partis, organisations ou personnes qui désirent faire une demande pour devenir membre doivent soumettre une demande par écrit adressée au Président ou au Secrétaire Exécutif du RLA. La demande contiendra: 

  • Les coordonnées et informations du candidat, les grandes lignes des principes ou du programme du Parti, de l‘organisation ou des activités de la personne ; 
  • Les raisons de joindre le RLA ; 
  • Une déclaration qui démontre l’acceptation du décret de Johannesburg et la promesse d’adhérer à la Constitution du RLA. 

2. Le Président notifiera les autres membres du Comité Exécutif de la demande et assurera que la demande sera mise sur l’ordre du jour du prochain Comité Exécutif 

3. Si un Parti fait la demande pour adhésion à part entière, le Président informera les autres partis membres dans le pays du candidat, et leur demandera de soumettre leurs opinions sur cette demande, et de mentionner si le candidat est acceptable et quel seront les effets de cette adhésion sur leurs intérêts en tant que parti et sur le développement du Libéralisme dans leur pays. 

4. Le Comité Exécutif considérera la demande au prochain comité en examinant attentivement les opinions des membres actuels, et en faisant son évaluation personnel quant aux bénéfices de cette demande en relation avec les objectifs du RLA. Adhésion à la Libérale Internationale sera considérée comme base favorable pour adhérer au RLA. Aucun parti membre d’une organisation ayant des valeurs politiques différentes, ne sera accepté comme membre du RLA. 

5. Toutes les demandes, recommandations et leurs objections seront placées devant l’Assemblée Générale. Une décision sur l’adhésion sera prise par un vote majoritaire des membres présents. Après avoir consulté les membres présents, le Président de l’Assemblée Générale décidera si le vote se fera par scrutin secret ou par vote à main levée. 

Cette décision comprendra également les raisons du refus de l’application, si oui ou non le candidat sera informé des raisons et si le candidat pourra refaire une demande quand certaines conditions seront remplies endéans le temps requis. 

6. Le Président informera le candidat de la décision immédiatement après la réunion de l’Assemblée. 

7. Une fois la candidature acceptée, le candidat deviendra membre observateur sans délai et membre à part entière à la prochaine session de l’AG.

8. Les leaders des partis membres doivent se confirmer à l’esprit et à la lettre de la Déclaration de Johannesburg, en cas de manquement le Comité Exécutif prendra des sanctions immédiates, ratifié par l’Assemblée Générale plus tard.

 

La Déclaration de Johannesburg

Les partis libéraux démocrates africains existent pour assurer la liberté et la dignité de tous les peuples à travers:

  • L’établissement des droits politiques et civiques;
  • La réalisation des libertés fondamentales;
  • L’état de droit et le règne de la loi;
  • La gouvernance démocratique basée sur des élections libres et transparentes avec transition pacifique;
  • L’assurance des droits religieux et des minorités, l’égalité entre les sexes;
  • La lutte contre la corruption;
  • L’établissement des économies basées sur la liberté du marché.

LE RESEAU LIBÉRAL AFRICAIN AVEC LA CO-OPERATION DE L’INTERNATIONALE LIBÉRALE EXISTE POUR :

Faciliter le développement et la progression des partis libéraux démocrates dans tous les pays africains. Encourager la solidarité entre les partis membres afin qu'ils accèdent au pouvoir par des moyens démocratiques et la création d’une Afrique démocratique et libérale.

LE RESEAU LIBÉRAL AFRICAIN :

1. Etablira une alliance des partis libéraux démocrates en Afrique ayant des orientations idéologiques similaires afin de mieux partager leurs expériences, idées et informations.

2. Aidera les partis membres à promouvoir la démocratie libérale dans leur pays et dans toute l’Afrique en fournissant un soutien multiforme dans divers domaines (soit via des moyens réciproques ou bilatéraux, soit des instituts):

a. Soutien électorale – visites d’échange, soutien à travers la construction de capacité, l’identification des arguments de campagne et le partage des ressources matérielles, financières et humaines ;

b. Supporter les partis en difficulté de manière rapide et appropriée ;

c. La structure et le développement du parti, la création d’un sociétariat et soutien de masse ;

d. La conscience civique, l’éducation et l’inscription des électeurs ;

e. Soutien médiatique, lobbying, formation et déclarations jointes à la presse internationale ;

f. Formation et éducation des formateurs ;

g. Réunions du réseau, réunions régionales ;

h. Des réseaux entre les femmes libérales, la jeunesse libérale et les représentants locaux libéraux ;

i. Etablissement d’un échange d’information à travers un site Web et une Newsletter ;

j. La communication entre partis africains ;

k. Coordination avec d'autres instituts ;

l. Le lobbying et la recherche de fonds pour divers projets.

3. Cherchera à élargir son sociétariat. Les membres actuels favoriseront l’introduction des autres partis de leurs régions qui y aspirent au terme de la Déclaration de Johannesburg. Ils seront acceptés par l’accord d’une majorité des partis membres présents.

 

La Présidence actuelle du RLA

Olivier Kamitatu a été élu Président du Réseau Libéral Africain lors de l’Assemblée Générale à Abidjan, Côte d’Ivoire le 18 octobre 2012. Il est le président de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC), qui est devenu membre en 2009 et a accueillie l’Assemblée Générale en 2011 à Kinshasa. ARC est membre de la Majorité présidentielle et est doté de deux postes ministériels au Gouvernement. Le parti a 15 députés incluant le Président, dont la circonscription est Bulungu, Bandundu. Olivier Kamitatu était le Ministre du Plan sous le Gouvernement d’Antoine Gizenga entre février 2007 et 2012, Président de l’Assemblée Nationale de Transition et a pris à la signature des accords de paix qui ont mis fin à la deuxième guerre du Congo. 

Le Comité Exécutif

Aux côtés du Président, le Comité Exécutif inclus cinq Vice-présidents, un de chaque région du continent, ainsi qu’un Trésorier:

  • Afrique du Nord : M. Abdesslam Nihrane, Membre du Bureau Politique de l’Union Constitutionelle, Maroc;
  • Afrique de l’Ouest : Maître Gilbert Noël Ouédraogo, Président de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération-Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA), député-Maire de la Commune de Ouahigouya et Vice-Président de l’Assemblée Nationale, Burkina-Faso;
  • Afrique Centrale : Mme Alice Nzomukunda, Présidente de l’Alliance Démocratique pour le Renouveau et ancienne Vice-présidente de la République du Burundi;
  • Afrique de l’Est : M. Adil Abdel Aati, Président du Comité Politique, Liberal Democratic Party du Soudan;
  • Afrique Australe: M. Gomolemo Motswaledi, Président du Botswana Movement for Democracy et ancien Secrétaire-Général du Botswana Democratic Party, Botswana;
  • Trésorier: M. Bryan Julie, Trésorier du Seychelles National Party et ancien député.

Plus d'infos ici

Catégorie :