ACTUALITES

Investiture de Me Gilbert G. N.O

Écrit par Super Utilisateur

altMe Gilbert Noël Ouédraogo maire de Ouahigouya : Le début d’une nouvelle ère pour la Cité de Naaba Kango

Elu le 11 mars 2013, Me Gilbert Noël Ouédraogo, Président de l’ADF-RDA, a été officiellement installé dans ses fonctions de maire de la commune de Ouahigouya le samedi 20 avril 2013. C’est une mobilisation des grands jours qu’a vécue la Cité de Naaba Kango en cette occasion solennelle qui marque le début d’une nouvelle ère dans la gouvernance locale.

Ouahigouya a écrit ce 20 avril 2013 une nouvelle et belle page de son histoire récente. Parée de ses plus beaux habits, c’est une ville en pleine effervescence qui a accueilli les invités venus des quatre coins du Burkina, de la sous-région ouest-africaine, d’Afrique et d’ailleurs pour assister à ce qu’il convient d’appeler l’un des plus grands évènements politiques de cette année.
Sur le coup de 7 heures, la place de la Nation affrétée à cet effet était déjà bondée de monde pour une cérémonie prévue pour débuter à 10 heures. Plusieurs personnalités de premiers rangs n’ont pas voulu se faire conter cet évènement, par amitié pour le nouvel édile, par amour pour la belle cité de Naaba Kango, mais aussi pour le sens même que revêt cette investiture. En effet, c’est la première fois qu’un maire est élu sous la bannière de l’ADF-RDA dans la commune de Ouahigouya depuis les années 1980. Au nombre des personnalités présentes, on peut citer le consul honoraire d’Egypte, les ministres burkinabè de l’habitat et de l’urbanisme, Yacouba Barry et des sports et loisirs Yacouba Ouédraogo, les maires des communes de Mopti et de Wa, respectivement venu du Mali et du Ghana, le président de l’Association des Municipalités du Burkina, Marin Ilboudo, son président d’honneur Simon Compaoré, le Maire de la commune de Dori, Arba Diallo, le député  Ablassé Ouédraogo, Me Titinga Passéré, le président du groupe parlementaire ADJ et plein d’autres personnalités aussi représentatives et respectables les unes que les autres.
Le bain de foule qui mène Me Gilbert Noël Ouédraogo de l’entrée de la place de la Nation à son siège de la tribune est un véritable brouhaha de joie, de fierté et de communion de la population avec le nouveau maire, preuve qu’il est non seulement un fils émérite du Yatenga mais aussi qu’il dégage une fierté légitime pour une jeunesse qui n’a ménagé aucun effort pour effectuer un déplacement massif.
C’est le roi du Yatenga, Naaba Kiiba qui prend en premier la parole pour enjoindre à ses sujets d’accompagner Me Gilbert Noël Ouédraogo dans l’édification d’un Ouahigouya développé et moderne. Il a noté toute sa disponibilité à apporter sa pierre à cet édifice qui est celui de tous les enfants du Yatena.
Le maire sortant, Abdoulaye Sougouri, a pour sa part fait un bref bilan de ses cinq années passées à la tête du  conseil municipal de Ouahigouya et remercier la population du nord pour son accompagnement durant son mandat. A l’entendre, la crise de 2011 a plombé un tant soit peu le bilan de son mandat. C’est pourquoi il a souhaité à son remplaçant tous les meilleurs vœux de réussite et noté toute sa disponibilité à l’accompagner dans la réussite de sa mission.
Le parrain de cette investiture, Leannart Karlsson, coordonnateur du programme CIS de Suède voit en Me Gilbert Noël Ouédraogo un leader charismatique qui fera de belles choses pour la commune de Ouahigouya. S’adressant à son feuil, il lui a prodigué des conseils d’usage qui lui permettront de mener à bien son mandat. Ainsi, Me Gilbert Noël Ouédraogo doit garder l’esprit communicatif qui a toujours été le sien et promouvoir la transparence dans la gestion de la mairie par une prise en compte des avis de toutes les couches sociales.
Le moment tant attendu intervient à 11h30 précises quand le haut-commissaire de la province du Yatenga,  Seydou Coulibaly, après un discours d’encouragements et de félicitations, passe l’écharpe autour de Me Gilbert Noël Ouédraogo et lui remet la clé de la ville et un exemplaire du Code des collectivités territoriales. C’est sous des applaudissements très nourris que le nouvel édile a fait un nouveau bain de foule pour montrer à ses administrés les attributs qui leur permettront ensemble de relever le défi du développement de Ouahigouya. Et toute la substance de son discours d’investiture reposera sur cette nécessité pour les filles et les fils de Ouahigouya de s’entendre autour des valeurs d’unité, de solidarité et d’intérêt supérieur de la ville. C’est pourquoi, son mandat est placé sous quatre signes majeurs : « l’humilité, la cohésion sociale, le rassemblement et la paix. »  Ainsi, toutes les divergences philosophiques, politiques et religieuses doivent être mises de côté pour un travail en commun en vue d’atteindre les objectifs d’un Ouahigouya moderne et plus développé. Me Gilbert Noël Ouédraogo n’entend pas dormir sur ses lauriers car les chantiers du développement n’attendent pas. Ouahigouya 2025, un projet global pour une ville futuriste, devrait voir le jour en partenariat avec les services du ministère de l’urbanisme.  L’abattoir communal, la gare routière, l’assainissement et l’hygiène, la santé et l’éducation, sont autant de défis qu’entend relever le nouveau maire de Ouahigouya.
Se baser sur les acquis antérieurs et présents pour mieux consolider les objectifs de développement est plus qu’un sacerdoce pour Me Gilbert Noël Ouédraogo. Aussi, a-t-il rendu un vibrant hommage à tous les maires qui se sont succédés à ce poste depuis l’érection de Ouahigouya en commune en  1958. Il s’agit de « Son Excellence feu Amado B. Ouédraogo, feu Moussa Barry, feu Arouna Ouédraogo, feu Adama Sawadogo, Eloi Ouédraogo, Baba Ouédraogo, de Son Excellence Hippolyte Ouédraogo, feu Edouard Beloum, Dr. Bernard Lédéa Ouédraogo, Issa Joseph Diallo, Simplice N. Ouédraogo et Abdoulaye Sougouri (maire sortant, ndlr) ».
La bonne gouvernance doit être la clé de voûte de tout défi de développement. C’est en cela que le nouveau bourgmestre a voulu donner l’exemple à l’aube de son mandat. Aucun copeck de la mairie, dira-t-il, n’est entré dans l’organisation de cette cérémonie.
C’est dans une ambiance pleine de couleurs que cette cérémonie d’investiture a pris fin avec la conviction que le Président de l’ADF-RDA réussira, à n’en point douter, à relever le défi de ses nouvelles fonctions, à travers une union sacrée, une gouvernance plus pragmatique et plus en phase avec les besoins de la population. Bonne chance Monsieur le Maire.

Catégorie :